Avons-nous changé de continent !? 

En quittant San Pedro de Atacama situé en plein dans le désert sous une chaleur bien étouffante, nous avons survolé une bonne partie du pays pour aller vers le sud. Pour la minute géographie, je vous rappelle que le Chili fait 4300 kms de longs et seulement 180 kms en moyenne de large.
Je vous laisse imaginer mon envie de traverser la cordillère pour aller en Argentine… Une prochaine fois !
Petit à petit on voit donc que le paysage change et le désert laisse place aux montagnes et à la végétation. Les ríos qui s’écoulent vers l’océan et les grandes plages tout le long de la côte sont superbes vus d’avion !

Nous arrivons à Concepción, 2ème plus grande ville du Chili au sud de Santiago. Changement de décor, nous avons bien quitté les rues de sable et les marchands de 1ère nécessité ! Ici rues commerçantes, grandes boutiques, bus, feux rouges, c’est le retour à la « civilisation » (parole de campagnarde !!).


L’étape suivante étant de prendre un bus de nuit pour se rendre à Puerto Montt et le nord de la Patagonie, nous avons donc le temps de se balader dans le centre de Concepción pour prendre un thé puis manger dans un petit café à la déco rock’s roll, et de repartir jusqu’au terminal, le tout sous la pluie.

Il est 9h du matin, je me réveille doucement dans mon super siège de bus (rires) et je constate qu’il pleut encore… Et là je regarde les petites maisons, ces couleurs, la végétation, serions-nous en Bretagne, en supprimant le palmier de la photo bien entendu ! Sommes nous toujours en Amérique du sud ?! Où sont passés les mamitas qui vendent les pommes de terre etc ??

image

image

Le paysage est vraiment très differnets, ça me rappelle les vacances au bord de la Manche. J’ai très hâte de découvrir l’île de Chiloé, les ferris etc, nous sommes bien arrivés dans la région du le nord de la Patagonie !! Nous restons dormir à Ancud, la petite ville la plus proche de l’autre côté du ferry.
L’île de Chiloé est très bien décrite par les blogs et le guide. La vie est rustique, le temps très changeant et le rapport à la mer forcément très important. Nous mangeons du bon poisson et des fruits de mer, sans tomber malade, détail important !

image

image

Puis nous descendrons pour une seconde nuit à Castro pour se rapprocher des fameuses églises et voir un peu les chilotes de l’île profonde. L’hôtel sur lequel nous nous arrêtons (après qu’une dame ait donné sa carte à Florian) sera une fois de plus une sacrée étape… L’hôtel est très vétuste, le seul chauffage de la maison sera cette grosse cuisinière à bois située dans la cuisine. Alors pour se réchauffer ce sera une balade en ville pour voir les maisons sur pilotis, une soupe et au lit ! Et comme l’hôtel est vide, nous profitons du débit internet correct pour se regarder un film, passionnant n’est ce pas !?


Beaucoup de couleurs, des maisons toutes en bois et des toits très pointus, je vous l’ai dit, c’est très dépaysant par rapport à ce que l’on a vu ces derniers mois !

image Nous nous baladons dans la ville, on fait même le petit musée sur la création de la ville mais on ne visite pas l’église qui est fermée. Plus d’une dizaine sont classées par l’UNESCO. Quand on voit celle là de loin, avec ce violet, je pense aux maisons de barbies qui s’ouvre !

image

Souhaitant également faire un peu la région des lacs et en espérant avoir un temps un peu plus clément nous reprenons le bus et le ferry pour remonter jusqu’à Puerto Varas, une petite ville au bord d’un premier lacs.