Le best off !  🌎 

Parce que voyager signifie avant tout de découvrir de nouvelles cultures, des habitudes de vie différentes, des paysages plus ou moins similaires des notres…

Parce que le voyage est aussi fait de rencontres hazardeuses et d’aventures…

Parce que le voyage apporte une ouverture d’esprit et une connaissance de soi… 

Pour toutes ces raisons, tout au long de notre road trip, je me suis amusée à lister les choses qui m’ont marqués, comme :

  • Voir un bourdon tirer une migale morte ou quasi morte (Jardin botanique de Medellín),
  • Devoir jeter le papier toilette à la poubelle et pas dans le WC, 
  • Remarquer que les brosses à dents (Colombie) et le jambon (Chili) ont parfois des antivols,
  • Se faire attaquer par un chien (Colombie) au point de rester bloqué 5min,
  • Croiser des vendeurs de choses improbables voire inutiles, 
  • Passer la nuit dans un bus sur une route mortelle en compagnie de cafards, 
  • Ne pas se soucier de l’heure pour prendre un bus (15 compagnies en moyenne à tous les terminaux), 
  • Traverser un village où des femmes brandissent leur  »cuy-cuy » cuit en brochette (cochon d’inde au Pérou),
  • Voir des fœtus de lama dans les boutiques de souvenirs (Bolivie),
  • Manger de la gelée en office de yaourt (partout !!),
  • Oublié un débardeur, une culotte, une pince et enfin à 6 jours du départ, ses lunettes de vue !!
  • Acheter du tissu cousu main, mais surtout acheter une pelote de coton faite main, 
  • Boire une boisson à base de maïs (Perú),
  • Se faire peindre le visage à l’aide d’un fruit, 
  • Boire de l’infusion de Guayusa à tous les repas (Amazonie d’Equateur),
  • Dormir dans un hôtel fabriqué à 50% en sel,
  • Compter en Quechua (Maya, Paya, Quimsa ! Bolivie),
  • Monter dans un colectivo à 20 personnes (Perú, minibus de 14 places),
  • Râler à chaque achat de bouteilles d’eau embouteillée par le géant du soda, 
  • Voir une variété impressionnante de patates, de toutes tailles et couleurs (Bolivie),
  • Aller chez le coiffeur sans eau courante, en plein désert pour faire une couleur (Perú-Nasca),
  • Rencontrer une chinoise qui vit dans la région du meilleur thé au monde, 
  • Faire recoudre son tee-shirt à un homme à l’aide de sa vieille Singer (Perú), 
  • Acheter des piles pour réparer un chauffe eau poir pouvoir prendre une douche chaude (Chili),
  • Quitter un hôtel sans payer (oui c’est pas joli mais on a cherché quelqu’un pendant 10 min et on voulait pas rater le bus…!),
  • Arriver à l’hôtel à 9h du matin après une nuit en bus et avoir le check in qu’à 16h..la loose (Chili),
  • Entendre l’arrivée du camion qui vend le gaz à l’aide de sa sonnerie spécifique, 
  • Manger pour 25 euros dans un restaurant équivalent à un gastronomique, 
  • Et enfin, avoir 4 sièges pour nous seuls sur le vol retour de 17h !! 

Après plus de 11 883 kilomètres, 6 vols, 40 hôtels et 56 bus dont 10 de nuits de Bogotá en passant par les Caraïbes jusqu’à Castro sur l’île de Chiloé, nous rentrons avec pleins de souvenirs qui resteront gravés un temps, mais qui grâce aux écrits pourront perdurer ! 😊

Et comme toutes les bonnes choses ont une fin, je vais conclure avec une citation que j’ai bien aimé :

Courir le monde de toutes les façons possibles, ce n’est pas seulement la découverte des autres, mais c’est d’abord l’exploration de soi-même, l’excitation de se voir agir et réagir. C’est le signe que l’homme moderne a pris conscience du gâchis qu’il y aurait à rendre passive une vie déjà bien courte.

Xavier Maniguet


Et vous, lequel sera le votre !? 

A très vite. Rébecca & Florian

Ceci est une boutique de démonstration pour test — aucune commande ne sera honorée. Ignorer