n° 11 – Rando dans le parc de La Mauricie


On s'envole au pays des caribous ! / mardi, novembre 12th, 2019

Arrivés sur Shawinigan, nous rencontrons notre hôte airbnb, Steve, un Québécois pur souche qui loue une chambre depuis longtemps car il est à seulement 20min du parc. Nous resterons 2 nuits chez lui.

Nous n’avons pas préparé de picnic pour ce midi, on fait un peu les fainéants, en se disant qu’on trouvera de quoi sur place…

Nous arrivons donc au parc national de la Mauricie, on fait un stop au centre d’information pour récupérer le plan du parc (et des infos sur les ours puisque apparemment il y en a) et nous nous rendons au point de départ de la rando de 3h que nous avons choisie.

La route à l’intérieur du parc est en parfait état (ça change des routes avec des trous, même sur Montréal), et le paysage est trop trop beau, nous y sommes !!

Le matin, durant la balade, nous avons pu observer des grenouilles, des paysages aux notes jaunes, orange et rouge fluo même.

Arrive l’heure du repas…
Sur le plan, il y a une tasse de café dessiné sur un autre endroit, sans succès. Nous allons alors au point où il y a cette fois-ci un caddy de dessiner.
Arrivés sur place il y a simplement un gars, sans réseau, sans électricité dans sa cabane qui propose des chips et des biscuits…. Bon ben nous n’aurons pas fait le meilleur picnic qui soit.
Nous retenons que la prochaine fois, il n’y a rien et qu’il faut prévoir. C’est vraiment un espace naturel.

Arrive l’heure de l’après-midi, le soleil était très présent toute la matinée, mais l’après-midi c’est un peu voilé et du coup je suis moins motivée pour louer un canot.
Nous faisons donc la petite rando d’une heure qui est juste à côté, qui correspondra qu picnic que nous avons fait !
Nous remarquons qu’un panneau est affiché « NOTICE, présence d’ours ».

La balade est très facile, c’est un chemin plat tout le long. Florian me fait sursauté en me faisant croire qu’il a un ours (quel couillon !).

20190921_150917Et voilà que même pas 15min après je lui choppe le bras en disant « Ho putainggg, par contre là il y en a un pour de bon!! »
Un ours noir venait de descendre sur notre chemin et a eu autant peur que nous et fait demi tour.
Nous suivons les conseils demandés le matin même, de reculer doucement et faire du bruit, mais avec le coeur qui bat fort, très fort !
Nous avançons un peu et voilà que monsieur ours n’est pas vraiment parti, il décide de croiser le chemin tranquillement.
Nous maintenons la distance en attendant qu’il s’éloigne un peu pour pouvoir continuer notre chemin.

Et bien je peux vous dire qu’on a bien rigolé après coup car on a été super chanceux apparemment d’en voir un, et d’aussi prêt. Mais on avait tous les 2 le coeur qui battait à toute vitesse.

(On va peut-être l’acheter cette bombe au poivre !…)

Nous finirons la journée par des petits stop aux différents points de départ de randos, un break « sieste » sur une place d’un des nombreux lacs et nous aurons encore la chance de voir un castor en pleine activité, et un beau couché de soleil sur le lac. Nous avons vu plusieurs fois des minis écureuils, grenouille et grosse chenille jaune fluo !…

Le soir, nous nous arrêtons au bistro « Le p’tit canot » avec une déco très sympa et nous nous décidons à goûter enfin cette poutine (frites recouvertes d’une sauce brune et de fromage). C’est, comment dire, pas tellement à notre goût !!…

Le dimanche matin nous avons fait un stop pour faire un brunch, en repassant par trois-rivières mais nous atterrissons dans une sorte de resto spécialiste du brunch.
Nous avons traversé une quantité impressionnante de champs de maïs aux parcelle numérotées, aux fermes gigantesque et villages d’une vingtaine de maison perdu au milieu de ce paysage. Assez fou, mais similaires à certaines régions de France quand on y pense.
J’ai conduit pour la première fois notre Dodge auto, et c’est facile car même si elle est grande les routes le sont aussi donc c’est proportionnel !

Le soir c’était une soupe pour compenser tout cet apport de gras et de sucre que nous avons eu pendant le weekend (ho my god !!).
Le retour à la ville, à la circulation, aux travaux…c’est bien la fin du weekend !